Mon cœur est empli de leurs vies.

Pour mon anniversaire de 2 ans d’hébergement quasi continu (15jours+10jours de pause en 2 ans) je vais peut-être m’octroyer une pause, mon dernier ami n’étant plus là…

Je voudrais écrire quelque chose pour célébrer ces 2 ans.

Mais il y a trop à écrire, trop d’humanité intense, trop de rencontres inouïes, trop d’amour échangé, trop de pleurs et de peur, trop de sourires.

Je voudrais détailler chaque rencontre, chaque humain avec qui j’ai marché main dans la main, chaque histoire.

Mais les détails, Vnous avez bien assez des vôtres.

Alors je vais rester vague.

Comme la vague d’humanité que cette plateforme et leurs initiateurs sont allé chercher en Vnous.

Comme la vague d’amour qui m’envahit à chaque fois que je pense à M mon petit frère adoptif de cœur, à sa maman qui est un peu la mienne, à mon petit lou A, à mon jeune frère H, à ma sister A, à ma petite sœur L dont je n’ai plus aucune nouvelles, à mon ami très cher S, à mon cher M, à Ab mon ami, à H et sa petite fille qui illuminent nos vies via hébergement chez une proche, à J, S, D, F… et à toutes les autres lettres de l’alphabet qui ont repris leurs souffles, ronflé, pleuré, rêvé dans mon salon adapté en chambre d’amis, qui ont, dans ma maison qui est la leurs, mangé, cuisiné, dansé, rit, confié, partagé, parlé, douté, mêlé leurs vies à ma vie dans le respect et la pudeur.

Leurs cauchemars et leurs rêves, leurs parfums et leurs espoirs flottent pour toujours chez moi, dans ma maison qui est la leurs.

Mon cœur est empli de leurs vies.

Merci et à vite les Vnous !