Sorry, yes.

Malheureusement je n’ai pas pu participer à l’action de Dimanche soir. Je voulais y être, mais à 18h30 au parc, il y avait encore trois jeunes qui avaient besoin d’un hébergement, alors on les a pris chez nous. Les abriter était le plus important à ce moment (même si je voulais VRAIMENT assister à la chaine humaine!). Ce sont trois amis d’enfance, venant du même village. Deux sur trois sont arrivé en Belgique samedi, sans sac, et ils ont passé la nuit de samedi dans la gare. Ils n’avaient pas pu prendre de douche depuis quelque temps et ils étaient un peu gênés par tout ce qu’on pouvait leur proposer : « would you like us to wash your clothes ? Sorry, yes. Do you need some other clothes to wear while we wash your clothes ? Sorry, yes. Would you like something else to eat ? No, it’s ok. Would you like to take some biscuits with you? No, thank you.» Je suis super contente de les avoir rencontrés, de les avoir gardés au chaud et « safe » pour la nuit. Ils étaient perdus et avaient vraiment besoin de se reposer. Comme ils voulaient nous remercier, ils ont créé ces beaux bracelets. Si vous rencontrez ces trois chouettes gars – qui aiment créer des bracelets avec les bouteilles de « shampoo » vides – merci de les remercier de ma part, et de dire que j’étais très touchée. J’étais déjà partie quand ils se sont levés lundi matin. Je n’ai pas eu l’opportunité de le dire moi-même.