« du courage je n’en ai plus beaucoup mais j’ai envie de continuer d’exister. Je veux encore aimer »

Parfois je me demande comment j’ai pu autant changer et abandonner mes repères.. manger bio, appliquer le Feng Shui, méditer.. tout ce qui faisait ma vie régulière.. Et puis ce matin, dernier jour d’une année, je comprends pourquoi. C’est parce que la vie circule, plus que jamais. Cette envie de vivre, comme il disait, je la trouve chez eux, mes invités car c’est bien de cela qu’il s’agit: ils ont envie de vivre ! lls veulent vivre en supportant des conditions inhumaines s’il le faut, en acceptant cette survie transitoire, en se passant de tout ce superlu auquel ils tenaient pourtant là-bas, leur voiture, leurs vêtements, leurs jeux vidéo,etc.. mais surtout leurs parents, frères et soeurs s’ils en ont encore.. Quel arrachement, quelle détermination, quelle « vitalité ». Ces jeunes sont un exemple de l’instant présent, de l’essentiel. Je les accueille et ils m’apprennent tout ce que j’ai lu, que la vie c’est maintenant.Je disais à I.que j’admirais son courage, il m’a répondu « du courage je n’en ai plus beaucoup mais j’ai envie de continuer d’exister. Je veux encore aimer ». Oups, j’ai rangé mes bouquins, j’ai ouvert mes placards, été à la boucherie marocaine du coin, leur ai proposé cet espace de récupération, me suis plongée dans cet élan qui nous habite ici sur ce site qui me soutient sans le savoir et j’ai réappris que vivre c’est aussi partager.